We use cookies and other technologies to ensure everyone who uses Growners' website the best possible experience. By accessing this website, you accept and agree to our cookies policy. Read more

Bien choisir son film étirable

Question 1 - Opter pour un film manuel ou machine ?

En fait, tout dépend de votre besoin. Le film manuel est généralement recommandé pour une utilisation restreinte – soit plus de 15 palettes à filmer par jour – et des charges légères.

Calculez vos nombres d’expéditions par jour

  • 1 à 15 palettes par jour ? Film étirable MANUEL
  • 15 à 50 palettes par jour > Film étirable AUTOMATIQUE / MACHINE
  • + de 50 palettes par jour > Film pré- étirable AUTOMATIQUE / MACHINE


Calculez le(s) poids de vos palettes

  • de 200 Kg / palette > Film étirable MANUEL de 15 µ ou 17 µ
  • 200 à 800 Kg / palette > Film étirable AUTOMATIQUE / MACHINE de 20 µ ou 23 µ
  • + de 800 Kg / palette > Film pré- étirable AUTOMATIQUE / MACHINE de 23 µ ou 30 µ

Dans les autres cas, optez davantage pour des films automatiques à utiliser avec des unités de banderolage disponibles chez Cercleurop à la vente ou à la location pour optimiser vos investissements et coût de revient.

Question 2  : Opter pour un film « Cast » ou « Soufflé » ?

Sachez que ces 2 processus d’extrusion confèrent aux films des qualités mécaniques différentes.

L’extrusion « cast »

Le film est produit sur une filière plate. Les granules de polyéthylène sont donc coulées en ligne.

Cette technique de fabrication permet de concevoir des films :

  • étirables standards ou pré-étirables jusque 300 %
  • multicouches d’une épaisseur pouvant varier de 10 à 80 µ
  • dotés de faces interne et externe différenciables quant à leur collant et/ou glissant
  • offrant une bonne résistance aux déchirures

L’extrusion « soufflé »

Le film est extrudé par soufflage sous une forme tubulaire. La bulle ainsi formée est ensuite découpée et façonnée en fonction du produit fini que l’on souhaite obtenir.

Cette technique de fabrication permet de concevoir des films :

  • bi-orientés : lors du soufflage, leur résistance mécanique est travaillée de manière longitudinale et transversale.
  • offrant une résistance renforcée aux déchirures pour la palettisation de produits aux arêtes vives.
  • dotés de faces collantes internes
  • et maintenant toutes leurs vertus adhésives lors de conditionnements  en milieux froids et/ou poussiéreux.